Comment la structure du bassin influence-t-elle l’équilibre biologique ?

enrochement d'un bassin avec paliers

Un peu à l’image d’un iceberg, l’observation d’un bassin naturel ne trahie rien des réflexions et des choix qui ont été faits sous la ligne d’eau lors de la réalisation de l’excavation; des choix qui pourtant, auront une grande influence sur l’équilibre du bassin à long terme et le soin à y apporter par son propriétaire.

 

Les grandeurs physiques du bassin

Longueur et largeur définissent une surface libre exposée à l’air et à lumière. Cette surface aura une influence directe sur l’oxygénation du bassin et définira sa capacité à capter le rayonnement lumineux; à son tour, ce dernier favorisera ou non le développement des végétaux (plantes ou algues) et définira l’amplitude de variation en température du bassin.

Il est également possible de jouer sur la profondeur du bassin, par exemple pour créer une fosse dans laquelle les poissons viendront se réfugier l’hiver ou par grande chaleur. Pour une surface donnée, la profondeur définie également le volume d’eau du bassin, plus ce dernier sera grand et plus il sera proportionnellement facile d’atteindre l’équilibre biologique.

Enfin, la forme du bassin elle même influence la circulation de l’eau, or, il est préférable d’éviter les zones d’eau stagnantes.

 

Anticiper la plantation du bassin

Chaque plante aquatique possède sa propre plage de profondeur d’eau pour se developper. La mise en place de paliers de différentes profondeurs permet d’anticiper leur mise en place que cela soit dans un but esthétique ou à vocation épurative.

 

Rochers, roches , gravier : Un rôle décisif

Depuis les années 70, des milliers de bassins ont été conçus plus ou moins à l’image des piscines, c’est à dire en laissant un « liner » apparent, ou par l’emploi d’autres surfaces lisses souples et rigides. A mesure que les connaissances du fonctionnement de l’écosystème aquatique ont progressé, le rôle crucial des bactéries dans l’épuration de l’eau est devenu évident et le bon sens à tout simplement voulu que l’on aide ces « bonnes » bactéries à se developper. Couvrir l’intérieur d’un bassin de roches et de gravier permet de créer des cavités et des aspérités qui augmentent considérablement la surface en contact avec l’eau. Cette surface est un support idéal qui permet aux bactéries de se fixer et autorise une plus grande colonisation par rapport à une surface lisse.
Au final, l’équilibre biologique est facilité avec pour conséquence un entretien réduit et une eau plus claire.

En plus de son rôle biologique, l’enrochement intérieur du bassin possède également des avantages purement mécaniques. Il consolide sa structure en contact avec le sous sol et surtout il permet  de protéger à 100% la bâche d’étanchéité des rayons UV, lui conférant ainsi littéralement une durée de vie de plusieurs décennies !

Services

Un écosystème aquatique quelque soit votre espace. Voir davantage